un peu de lecture

Parmi les dernières lectures à recommander, en lien avec la culture et le respect des saisons, Je m’initie à la permaculture, Spéciale Balcons et Petits Jardins de Philippe Chavanne, est un ouvrage qui résume bien l’essentiel des trucs et astuces pour commencer à cultiver en permaculture sur une petite surface.

Je m'initie à la permaculture, spécial balcons et petits ...

Pour continuer sur le même thème et pousser la réflexion, La permaculture urbaine, sociale et économique – Stratégie pour une transition socio-écologique de Steve Read multiplie les propositions et exemples à mettre en place, notamment en ville.

la-permaculture-urbaine-sociale-et-economique-read-steve ...

De la graine aux semences, Multiplier la biodiversité au jardin face à l’urgence climatique de Christian Anglada nous rappelle les caractéristiques des plantes, des graines, l’hybridation et quelques astuces pour récupérer des graines. Ce livre nous redit l’importance de maintenir la biodiversité, face aux semences standardisées des gros industriels.

Ebook: De la graine aux semences, Christian Anglada ...

Enfin, un ouvrage de Ryôko Sekiguchi : Nagori, la nostalgie de la saison qui vient de nous quitter. L’auteure nous raconte l’importance des différentes périodes d’une saison d’un fruit ou d’un légume pour un japonais et avec cela les différents ressentis de la personne qui les mange. En début de saison, c’est la joie de retrouver ces produits et en fin de saison, il faut en profiter avant qu’ils ne laissent place à d’autres fruits et légumes de la nouvelle saison.

Lorsqu’on arrête de manger des tomates en hiver ou des fraises et cerises qui viennent des pays chauds à Noël, on peut mieux percevoir les sensations dont elle parle.

Editions Folio Gallimard - Roman - Nagori, La nostalgie de ...

Tous ces ouvrages sont disponibles dans les bonnes médiathèques, et bien sûr à Colombes.

Bonne lecture !

Bénédicte

festival Atmosphères

Depuis hier et jusqu’au dimanche 10 octobre se tient le festival Atmosphères à Courbevoie et en ligne.

Il s’agit d’un festival dédié au cinéma, aux arts et aux sciences, pour un monde durable, plus juste, en harmonie avec la nature.

Au programme : des films, des conférences, des ateliers (fresques du climat…), des rencontres.

Plus d’informations sur : https://www.atmospheresfestival.com/

Bénédicte

le Conscious Festival

du 24 au 26 septembre prochain, au sein de La Caserne (futur incubateur européen de la mode et du luxe), dans le Xème arrondissement, se déroulera le Conscious Festival.

Les visiteurs pourront y découvrir des alternatives de consommation dans de multiples domaines : voyage, finance, alimentation, etc.

Quelques ateliers seront proposés au public : fresque du climat, atelier de réparation d’objets électroniques, un atelier de sobriété numérique…

Des conférences aussi.

Vous souhaitez plus d’informations ou acheter votre ticket. C’est par ici : https://theconsciousfestival.com/tickets/?lang=fr

Bénédicte

forum des associations

Le samedi 4 septembre à Colombes, au sein du théâtre de l’Avant Seine, le forum des associations sera l’occasion de découvrir toutes les possibilités de s’engager, de se distraire, de se défouler, de se réunir, de partager, d’échanger, pendant l’année scolaire.

Et comme chaque fois, notre AMAP La Colombienne sera présente, sur un stand partagé avec l’AMAP de Colombes.

Si vous vous posez des questions sur le fonctionnement des AMAP, si vous avez envie d’essayer ce circuit, le plus court qui soit, pour consommer de bons produits locaux et bio, mais que vous hésitez encore, venez nous y rencontrer !

Et puis, si vous n’êtes pas disponible le 4 septembre, vous pouvez toujours passer directement au moment de la distribution de notre AMAP, le mercredi à 18h30 jusque 19h45, au marché Marceau (Attention : l’entrée se fait par la rue de Belgique). Nous nous ferons un plaisir de vous accueillir.

Bénédicte

jour du dépassement 2021

Cette année, c’est aujourd’hui le jour du dépassement de l’année, le 29 juillet. L’an dernier, avec la crise sanitaire, ce jour avait reculé. Il est désormais revenu à la date de 2019.

Le jour du dépassement, pour rappel, est le jour où nous avons utilisé toutes les ressources que la planète peut produire en une année : après ce jour, nous aurons produit plus de légumes, abattu plus d’arbres, tué plus de poissons, etc. que la planète ne peut produire en une année.

Cette date symbolise ce que nous infligeons à la planète, la surexploitation et la surconsommation.

Si elle a reculé en 2020, cela signifie que nous avons moins produit alors et que nous avons limité notre consommation. Nous avons donc le pouvoir de consommer moins, tout en vivant bien. Nous avons aussi la possibilité de favoriser les entreprises qui ne surexploitent pas la planète.

Quand on y réfléchit, combien de poissons péchés et combien de poissons vraiment consommés ? Combien de légumes produits et combien de légumes réellement ingurgités ? Combien d’animaux élevés pour la production de viande (et combien de production de nourriture et d’utilisation d’eau pour cela ?) et combien vraiment mangés ?

Combien de choses jetées, parfois neuves ou encore utilisables pour son usage ou un autre usage ?

Combien d’emballages produits à partir des ressources pétrolières, des forêts et combien finissent incinérés ?


Aujourd’hui, jour du dépassement, prenons au moins une résolution positive pour faire reculer ce jour à plus loin dans le calendrier l’année prochaine.

Bénédicte

nettoie ta plaine

On le constate, les initiatives locales qui visent à améliorer notre environnement, à favoriser les bonnes pratiques pour lutter contre le réchauffement climatique, pour consommer mieux, pour vivre en harmonie avec la nature et la respecter se développent de plus en plus.

Nous ne devons pas attendre des actions de nos élus, car nous pourrions attendre longtemps. Nous avons un pouvoir de citoyens et cela ne demande pas tant de temps comparé aux bénéfices que cela génère.

L’association Nettoie ta plaine fait partie de ceux qui œuvrent dans ce sens. Basée à Pierrelaye, dans le Val d’Oise, elle agit, grâce à une vingtaine de bénévoles, pour décrasser les bois et les plaines, encombrés des déchets que quelques inconséquents abandonnent : des gravats, des déchets de chantiers, des appareils ménagers.

Les décharges sauvages appelant rapidement d’autres dépôts, les bénévoles se dépêchent d’agir dés qu’ils en trouvent un, avant que le tas ne se transforme en une plus grosse déchetterie.

L’association est toujours à la recherche de bénévoles. Il est possible de les contacter via leur page Facebook : https://www.facebook.com/pages/category/Environmental-Conservation-Organization/Nettoie-ta-plaine-101904125162447/

Et si vous souhaitez un peu plus d’informations sur leurs actions, la gazette du Val d’Oise a publié un article sur cette formidable association : https://actu.fr/ile-de-france/pierrelaye_95488/val-d-oise-plaine-de-pierrelaye-bessancourt-des-citoyens-agissent-contre-les-depots-sauvages_38840684.html

Par ailleurs, sur le site jagispourlanature.org, vous trouverez d’autres initiatives de ce type, à repérer sur une carte : https://jagispourlanature.org/recherche?type.name=Ramasser%20des%20d%C3%A9chets

Chacun peut s’y inscrire.

Vous pouvez aussi signaler les décharges sauvages à votre mairie et/ou sur le site clean2gether.com : https://www.clean2gether.com/comment-ca-marche ou sur Stop Décharges Sauvages : https://stop-decharges-sauvages.fr/

Enfin, n’hésitons pas à sensibiliser notre entourage sur cette problématique.

Assurons-nous, lorsque nous embauchons un entrepreneur pour faire des travaux ou quand nous faisons appel à une personne pour se débarrasser de notre électroménager, que les déchets seront bien emmenés dans une déchetterie.


Bénédicte

protection des abeilles

Le combat pour protéger les abeilles qui sont décimées par les doses massives de pesticides dispersés sur les champs continue. Et Pollinis appelle à participer à la consultation publique pour exiger un plan pollinisateurs, afin de les protéger.

Chacun d’entre nous peut participer à cette consultation pour apporter du poids, en copiant un texte, donné par Pollinis, sur le site de la consultation et en indiquant ainsi que les butineuses sont précieuses.

Il s’agit d’une petite action de chacun qui peut avoir de grandes conséquences. Mobilisons-nous !

Voici le lien de Pollinis : https://info.pollinis.org/consultation-arrete-abeilles/?akid=9807.1544274.Vytbnf&rd=1&t=10

Cela prend 5 minutes.

Les abeilles comptent sur vous.

Bénédicte

conférence sur la forêt

Pour la dernière conférence de la saison, Mouvement Up souhaite mettre à l’honneur la forêt, le 8 juillet à 18h00.

La biodiversité des forêts se meurt en raison de la surexploitation du bois et surtout de l’expansion de l’agriculture. Cette déforestation massive entraîne la pollution de l’air et des sols, et provoque un désordre planétaire qui met en péril la capacité de résilience des écosystèmes biologiques. La forêt amazonienne est la première concernée; à bout de souffle, le poumon vert de la planète rejette davantage de CO2 qu’il n’en absorbe. En cause, entre autres, l’Union européenne qui importe et consomme 36% des denrées agricoles et des produits d’élevage.

Face à ces alarmants constats, des chercheurs, des ONG et des pays importateurs se mobilisent en faveur d’une consommation « zéro déforestation » à l’horizon 2030. Ils s’engagent pour la fin des importations de produits forestiers ou agricoles détruisant les forêts comme le cacao, l’hévéa, le soja, l’huile de palme, le bois, ses produits dérivés et la viande bovine. Avec son association, le botaniste et biologiste Francis Hallé souhaite faire renaître une forêt primaire en Europe de l’Ouest. En créant un vaste espace d’environ 70 000 hectares, la forêt évoluera de manière autonome, sans aucune intervention humaine.

La conférence aura lieu en ligne.

Pour s’inscrire : https://www.mouvement-up.fr/evenement/la-foret-notre-poumon-grandeur-nature/?utm_source=mailingconf&utm_medium=mailing

Et si vous avez envie de prolonger cette conférence par des lectures, voici quelques ouvrages pour se plonger dans la forêt ou dans les bois :

Walden ou la vie dans les bois de Henry David Thoreau qui nous raconte son expérience de vie dans la forêt (au XIXème siècle), la construction de son propre habitat, son mode de vie qui lui a permis de vivre en autarcie pendant deux années, tout en nouant des relations avec son voisinage.

Construire un feu de Jack London pour ceux qui aiment les contrées enneigées et l’aventure. A prolonger par les autres récits de Jack London dans le Yukon à la recherche de l’or du Klondike, tels que L’appel de la forêt (dont le titre original The call of the wild pourrait mieux se traduire par L’appel du sauvage ou de la nature) ou Radieuse Aurore.

Yaak Valley Montana de Smith Henderson dont l’action se passe en partie dans les bois.

Dans la forêt de Jean Hegland dont la thématique forte est la survie en autosuffisance, mais pas que…

Et pour comprendre la communication entre les arbres et des arbres avec leur environnement :

La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben que l’on trouve aussi en version illustrée avec de magnifiques photographies.

Ou encore :

L’arbre-monde de Richard Powers qui est un récit fictionnel parsemé de données scientifiques. Si vous avez lu La vie secrète des arbres avant, vous trouverez peut-être que vous étiez déjà au courant de pas mal d’informations distillées au fil de l’histoire.

Sukkwan Island de David Vann.

Si vous avez lu d’autres récits se passant en forêt, n’hésitez pas à les partager en commentaire.

Voilà de quoi aller se rafraîchir dans la verdure en temps de canicule.

Bel été !

Bénédicte

fête du pain

… et faites du pain ce dimanche 6 juin à la Cité Fertile.

Au programme : des conférences sur le thème pain, de la production de blé, des ateliers pour apprendre à faire du pain au levain (sur inscription), de la musique et même un four à disposition pour venir faire cuire son pain…

Entrée libre

La Cité Fertile se trouve à Pantin. L’adresse sur leur site.

Bénédicte

rendez-vous aux jardins

Du vendredi 4 juin au dimanche 6 juin, l’évènement Rendez-vous aux jardins revient avec des animations partout en France : des visites de jardins, des ateliers (rempotage, greffe, création d’une rose…), des conférences, etc.

Le thème cette année est « La Transmission des savoirs ».

Ce sera l’occasion de prendre l’air et de profiter de la nature après ces longs mois.

Pour le programme : https://rendezvousauxjardins.culture.gouv.fr/

Bénédicte