brève solidaire

L’Appel des Solidarités est un mouvement qui a été lancé il y a quelques semaines. De nombreuses associations y participent dont les AMAP. C’est pourquoi je relaie le message sur ce blog.

Sur leur site, vous retrouverez les détails de cet appel et les manifestations qui y sont liées dont le Printemps solidaire qui a eu lieu il y a quelques jours.

https://www.appel-des-solidarites.fr/

 

Bénédicte

ne jetons plus, donnons !

Le site donnons.org s’est refait une beauté.

C’est l’occasion de vous suggérer d’y réfléchir à deux fois avant de jeter. C’est une facilité que nous avons dans nos pays occidentaux « riches ». Nous achetons, nous nous lassons, nous jetons.

Pourtant, ce que nous mettons dans nos poubelles ou sur nos trottoirs pour le passage des encombrants pourrait parfois faire le bonheur de quelqu’un, qui l’utilisera tel quel ou le modifiera.

Il y a beaucoup de sites qui existent et qui vous proposent de donner gratuitement ce dont vous n’avez plus l’utilité.

Cela ne coûte rien. Essayez et vous pourrez bien être surpris de ce qu’un objet que vous considériez comme inutile ou désuet pourrait faire le bonheur d’un tiers.

Et peut-être même vous pourriez faire de belles rencontres, en donnant vos objets.

Et puis surtout, vous pourrez vous réjouir d’avoir participer à la lutte contre la surproduction et par là-même, d’avoir protéger les ressources de la planète.

Bénédicte

pesticides pas si rentables

D’après une récente étude menée en France, réduire l’utilisation de pesticides est possible sans nuire à la productivité ni à la rentabilité d’une exploitation agricole.

Des chercheurs de l’INRA ont étudié ainsi 946 fermes non bio qui utilisent des produits chimiques contre les différents « nuisibles ». Et ils ont déterminé qu’en réduisant l’utilisation de ces produits, ces agriculteurs pourraient obtenir une productivité équivalente ou meilleure dans 94% des cas.

La plupart des cultivateurs pourraient ainsi s’y mettre et cela serait une étape essentielle pour l’environnement, la santé humaine et l’essor d’une agriculture durable, explique l’étude, qui précise qu’il serait nécessaire d’accompagner les agriculteurs dans la mise en place de ces pratiques nouvelles, avec des conseils, une nouvelle organisation des filières, des incitations économiques…

Pour 59% de ces exploitations, il serait possible de réduire jusqu’à 42% l’utilisation de pesticides en ayant la même rentabilité(soit -37% d’herbicides, -47% de fongicides, -60% d’insecticides).

Les 23% de fermes qui, au contraire, auraient leur rentabilité affectée, concernent surtout des cultures à caractère industriel et fort usage de pesticides. Dans ce cas, il faudrait renforcer l’innovation pour contrer cette dépendance aux biocides (par exemple, des variétés de pommes de terre résistantes, selon l’étude).

Pour l’agronome Vasileios Vasileiadis, du Conseil de la recherche italien, « ces résultats sont d’une grande importance car ils suggèrent que réduire les pesticides est à la portée de la plupart des agriculteurs français, sans frais ».

La France est le sixième consommateur européen de pesticides par rapport à la surface cultivée.

Bénédicte

les incroyables comestibles à Colombes

Vous vous souvenez ? Nous en avons déjà parlé dans ce blog : les incroyables comestibles. Ce sont ces groupes qui promeuvent la plantation de végétaux à manger un peu partout en ville.

Eh bien, les voilà à Colombes ! Et la ville nous annonce qu’à la coulée verte ou sur la place Wiener, il sera désormais possible d’amener sa contribution, en plantant des graines ou des pousses en devenir ou de récolter ce qui a poussé.

Le conseil de quartier des Vallées/Petite Garenne a décidé de mener ce projet avec les habitants.

Vous pouvez obtenir plus de renseignements en écrivant à : conseils2quartier@mairie-colombes.fr

 

Bénédicte

le carillon

Le carillon, c’est un réseau constitué de particuliers et de commerçants pour aider les personnes sans domicile fixe.

Chacun d’entre nous peut en faire partie. L’adhésion est à prix libre. Une fois qu’on a adhéré, on reçoit une carte. Et alors, on peut « relever des défis » chez les partenaires.

Par exemple, vous allez manger chez un restaurateur partenaire qui offre un bon pour un repas. Au moment de régler, vous présenter votre carte d’adhérent au carillon. Le restaurateur vous remet votre bon que vous pouvez offrir soit directement à une personne sans domicile fixe soit en le donnant à un partenaire du carillon (le restaurateur) qui se chargera de donner le repas gratuit à une personne qui vit dans la rue.

Les services rendus par les commerçants sont divers et variés. Cela peut être de recharger leur téléphone, un accès à internet, une coupe de cheveux, une boisson, un repas,

Pourquoi ne pas aller faire un tour sur leur site ? http://www.lecarillon.org/ et surtout n »hésitez pas à en parler autour de vous.

 

Bénédicte

grainofête

DU 15 AU 19 MARS 2017

La Grainofête c’est une semaine juste avant le printemps pour fêter la graine et la biodiversité ! C’est un événement que Graines de Troc et les Incroyables Comestibles vous invitent à construire, pour, un peu partout en France, fêter les semences : avec par exemple des ateliers d’extraction de graines, de semis, projections de film, conférences, débats, organisation de trocs de graines…

Le programme sur : http://grainesdetroc.fr/article.php?id=329

Bénédicte

boîtes à dons

Nous en avions déjà parlé dans de précédents articles : les givebox ou boîtes à dons. Le phénomène se développe un peu partout en France désormais.

On en trouve une notamment place Félix Eboué dans le XIIème arrondissement de Paris. (Plus d’informations sur la page Facebook : https://www.facebook.com/boitedonsparis/)

Le principe : on y dépose ce dont on n’a plus l’utilité et on peut récupérer ce qui pourrait nous servir. On peut y prendre ou y laisser plusieurs choses.

boite-a-dons

C’est une initiative qui ne vise aucune catégorie sociale. Riche ou plus pauvre, chacun peut laisser ou prendre ce qu’il souhaite, afin de contribuer à la réutilisation des objets et agir ainsi contre la surproduction. La surproduction concerne, en effet, tout citoyen, quelque soit ses moyens financiers.

Cap ou pas cap ? en  touche un mot dans cet article : https://www.capoupascap.info/comprendre/fichepratique/10/5

C’est l’occasion de vous inviter à visiter ce site internet qui vise à faire découvrir les alternatives citoyennes à Paris.

 

Bénédicte