#trashtag

C’est le défi sur les réseaux sociaux pour nettoyer les zones naturelles. Depuis quelques jours, des citoyens, dans le monde entier, partagent sur Facebook et Twitter des photos avant et après un nettoyage d’une plage ou d’une forêt. Une action visant à encourager d’autres personnes à sauter le pas et à sensibiliser au problème des déchets sauvages.

Il suffirait de pas grand-chose pour que les gens s’y mettent et nettoient les voies publiques, les espaces naturels, les plages ou les forêts. De nombreux déchets, sans parler des décharges sauvages, terminent leur course sur le sol et se décomposent dans la terre. Des emballages en plastique, des bouteilles en verre, des bouts d’objets non identifiés, des papiers, des ampoules ou du textile sont jetés n’importe où.

L’idée : ils postent une photo d’un lieu sali (une plage, un bois, par exemple), le nettoient, puis postent un second cliché pour voir le résultat avec le hashtag « trashtag ». C’est simple, efficace, chacun peut passer à l’action.

 

Relayé depuis le site Up Campus

 

Bénédicte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s