une matinée à la Recyclerie

Hier, j’avais rendez-vous à 9h pour un atelier particulier dans un endroit très spécial à Paris : la Recyclerie.

Cet article est l’occasion de vous parler à la fois de l’association La Plume en question et de la Recyclerie.

002

La Plume en question est une association qui accompagne les écrivains en herbe dans leur parcours d’écriture. Hier, il s’agissait d’apprendre à corriger ses écrits, à les mettre en page, créer une couverture adaptée, afin de s’autoéditer.

Mais La Plume en question, ce sont aussi des ateliers d’écriture (Perfectionnons notre plume), de lecture et critique, en toute bienveillance, des écrits des participants (Parlons de ta plume), de rencontre avec les professionnels du livre (Parlons de ton métier), tels le responsable des manuscrits d’une célèbre maison d’édition, un illustrateur, un coach littéraire, un libraire…

Ces derniers rendez-vous sont parmi ceux que je préfère à La Plume en question, car, dans une atmosphère tout à fait détendue, on peut, pendant quelques heures, poser toutes les questions qui nous turlupinent et dont on ne pourrait avoir la réponse, sans ces rencontres.

Par exemple, comment un livre est sélectionné chez un éditeur ? Comment un illustrateur travaille ? Etc. 004

Et depuis quelques mois, La Plume en question propose aussi un club de lecture. Les participants lisent une même œuvre d’un écrivain connu et en discutent.

Quand on sait l’importance d’analyser les écrits de ceux qui ont été publiés, cela complète définitivement bien toutes les étapes indispensable pour se lancer dans l’écriture avec sérénité.

Mais cet article sur La Plume en question est aussi l’occasion de parler du lieu qui nous accueillait donc : la Recyclerie.

C’est un endroit assez extraordinaire. Sur 1000 m2, Porte de Clignancourt, il regroupe un café, des salles de réunion, mais pas façon salle de réunion avec meubles tout neufs sortis de l’usine. Non, à la Recyclerie, comme son nom l’indique, tout est recyclé.

On s’assoit sur des chaises vintages, auprès de vieilles valises en carton d’où émergent des plantes grasses. Et les boissons sont servies dans ces anciens verres Duralex qu’on avait à la cantine, lorsqu’on était enfant.

Le lieu accueille aussi un poulailler. On a d’ailleurs entendu le coq chanter, dans la matinée. En plein Paris, ce n’est pas commun.

001

D’en haut, on aperçoit l’ancienne voie ferrée autour de laquelle s’organisent des espaces végétalisés. La Recyclerie, c’est aussi un système d’aquaponie, un espace de compostage, des arbres fruitiers, des ruches… le tout à visiter.

Sans oublier, l’atelier de René où vous pouvez amener vos objets à réparer ou même apprendre à les réparer vous-même.

La Recyclerie accueille régulièrement des vide-dressings, des trocs, des ateliers DIY (Do It Yourself = Fais-le toi-même) ou pour apprendre à jardiner…

L’idée de cette grande initiative, c’est de réduire la consommation, la production, de favoriser le recyclage, la réutilisation.

Il y a là-bas quelque chose de moderne et d’ancien à la fois, une douceur du temps qui s’arrête, une odeur qui m’a fait penser à l’atelier de mon grand-père.

Parce qu’en effet, par le passé, on trouvait des cabanons au fond du jardin pour réparer, pour faire soi-même. On les a oublié à force d’acheter du neuf et de jeter ce qui ne fonctionne plus ou ce qui est abîmé. Voilà qu’ils reviennent ces lieux de réparation, sous une autre forme.

la recylcerie

Ce n’est pas vraiment un retour en arrière contrairement à ce qu’on pourrait penser. Et certains qui voudraient déjà critiquer crieront au passéisme. Mais ce n’est pas de cela dont il s’agit. On parle ici de progrès, en utilisant les astuces et le bon sens oubliés.

A partir du 4 juin, vous pourrez même y emprunter un vélo gratuitement contre une pièce d’identité et une caution. Chouette, non ?

Allez donc y faire un tour pour vous rendre compte par vous-même. Cela vaut le détour.

Prenez le temps de vous ressourcer autour d’un café, pourquoi pas. Emmenez vos enfants découvrir la ferme urbaine !

La Recyclerie, c’est un peu comme un coffre aux trésors pour les enfants, et pour moi aussi.

Bénédicte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s