le vélo fait son chemin

Depuis plusieurs années, l’engouement sur l’utilisation du vélo en ville est en augmentation. Il a évolué en même temps que l’inquiétude sur l’environnement. Et les projets pour faciliter la vie des pédaleurs se font de plus en plus nombreux. On a vu les villes mettre en place petit à petit le vélo en libre-service tel que Vélib’ à Paris et en banlieue parisienne.

triporteur

Comme les motards ont leur code de reconnaissance, les adeptes de la petite reine échangent aussi sourires et regards de connivence. Pédaler leur apporte à la fois la satisfaction de contribuer à la protection de l’environnement, d’avoir une activité physique qui, comme on le sait, est source de bien-être et de voir la ville différemment des usagers du métro ou des bus et à un autre rythme.

Nous n’avons pas encore autant de bicyclettes par habitant que les villes plus au Nord de l’Europe comme Amsterdam, mais la croissance est indéniable. Sans compter que le problème du transport de courses encombrantes est quasiment réglé avec les triporteurs qui comportent cette sorte de grosse caisse à l’avant du vélo. Ceux-ci sont aussi parfois adaptés en sièges pour transporter les enfants.

C’est dans ce contexte qu’est née BicyclAide. Situé 42 boulevard Beaumarchais à Gennevilliers, l’atelier de cette association a été inauguré en juillet dernier. L’objectif de BicyclAide est de recycler des vélos sur les Hauts-de-Seine et l’Ile de France, de promouvoir l’usage du vélo, mais aussi de créer de l’emploi pérenne en favorisant l’insertion.

Son atelier mobile va à la rencontre des cyclistes, notamment dans les entreprises et les collectivités qui souhaitent encourager l’usage du vélo par leurs collaborateurs.

Bicylaide Roues de vélo

Quand on sait qu’un collaborateur qui pratique une activité physique régulière aura moins de probabilités de se mettre en arrêt maladie, du fait non seulement de bienfaits corporels mais aussi psychologiques, les entreprises ont tout intérêt à aller dans ce sens. BicyclAide peut s’occuper de la vente, de l’entretien et de la réparation de toute la flotte de vélos d’une entreprise, par exemple.

Avantage non négligeable, depuis le 22 juillet dernier, les entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés peuvent bénéficier d’un réduction d’impôt jusqu’à 25% de l’achat d’une flotte de vélos mise à disposition de leurs salariés. 

BicyclAide réalise aussi des ateliers pour apprendre la conduite et la sécurité sur son deux-roues.

Et BicyclAide récupère les vélos ou les pièces dont vous ne vous servez plus, les répare et vend vélos d’occasions et accessoires. L’association propose aussi de marquer votre bicyclette pour éviter les vols et d’apprendre à la réparer. Ces professionnels s’occupent également de l’aménagement de votre vélo.

Constituée de salariés et de bénévoles, BicyclAide vise à montrer que « personne n’est inemployable » et que « chacun a quelque chose à apporter à la collectivité quelle que soit son histoire et sa situation ». Elle soutient « l’effort des personnes défavorisées et en recherche d’emploi », en gardant à l’esprit que « la première vocation de l’entreprise est de créer de la richesse sociale », le travail donnant « une fonction à chaque individu dans la société ».

Bicylaide réparation vélo

On ne peut qu’adhérer à ces valeurs qui rappellent un article précédent sur l’importance de la contribution de chacun (le colibri de Pierre Rabhi) et qui sont aussi les valeurs de l’AMAP.

Pour continuer ce beau projet, fin septembre de cette année, l’association prendra la forme d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC), lors d’une assemblée générale. En souscrivant des parts à 20 €, vous pourrez devenir partie prenante de la future coopérative du vélo. A partir de 100 €, vous pourrez faire partie des premiers associés solidaires de la SCIC BicylAide et bénéficier d’avantages fiscaux. Pour toute information, contactez-les au 01 47 93 41 08 ou cooperative@bicyclaide.com

Les horaires d’ouverture sont sur leur site : http://www.bicyclaide.co

Il semble bien qu’en plus de tous les bénéfices qu’apporte la pratique du vélo en ville, mentionnés plus haut, en utilisant les services de BicyclAide, vous pourrez avoir la joie de contribuer à une aventure qui donne du sens.

Bénédicte

Une réflexion sur “le vélo fait son chemin

  1. Pingback: les ressourceries en avant – Amap La Colombienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s