le gâchis / Partie 3

Un autre point qui est soulevé depuis quelques temps et qui pose question, ce sont les dates de péremption.

Quelle ne fut pas ma surprise en apprenant récemment qu’un yaourt vendu en France et vendu dans les DOM-TOM n’avait pas la même durée de vie affichée ! C’est-à-dire que pour deux yaourts identiques fabriqués à la même date, celui destiné à être vendu en France aura une date de péremption plus courte que l’autre destiné à être vendu dans les DOM-TOM.

 yaourt

Deux possibilités : est-ce que le producteur des yaourts en question se préoccupent moins de la santé des habitants des DOM-TOM, raison pour laquelle il met une date de péremption plus tardive pour les produits qui iront là-bas ?

Ou est-ce que ce producteur cherche simplement à faire davantage de profits en se disant que plus la date de péremption est proche, plus il aura de chance que nous jetions le produit pour en racheter un autre ? Résultat, nous achetons plus et lui, il fait davantage de bénéfices.

Les conséquences pour un industriel étant telles en cas de problème sanitaire qu’il ne fait aucun doute que c’est pour la deuxième raison que le producteur choisit de nous inciter à gaspiller et à consommer plus.

Je ne sais pas vous, mais moi, je trouve que depuis quelques années les dates de péremption tendent à raccourcir. Auparavant, quand j’achetais mes yaourts, j’avais environ un mois pour les consommer. Aujourd’hui, lorsque je les mets dans le caddy, il ne me reste que quinze jours, voire maximum trois semaines avant la date de péremption.

Plus jeune, j’étais focalisée sur ces dates de péremption et vous ne m’auriez jamais fait avaler un produit dont la date était dépassée. Cela partait directement à la poubelle. Dans les médias, on nous parlait beaucoup de l’importance de respecter la date de péremption.

A présent, je m’en fiche. Et, quand je saisis le yaourt dans le réfrigérateur, bien souvent, je ne regarde même plus la date. Et, quand je jette un œil et que la date est dépassée, vous savez quoi ? Il est toujours bon. Le goût est inchangé.

Récemment, une étude a montré que plusieurs semaines après la date de péremption, un yaourt pouvait toujours être consommé sans risque. Alors il faut vraiment que nous consommateurs, nous cessions de nous faire pigeonner par les industriels qui nous poussent à gâcher pour acheter plus.

Ne nous arrêtons plus aux dates de péremption ! Et peut-être les industriels cesseront leur vilain stratagème.

Cela n’a d’ailleurs pas de conséquences uniquement sur ce qui est dans notre réfrigérateur, mais également sur ce qui est dans les rayons de notre supermarché préféré qui a l’obligation de jeter les produits périmés.

Mais excès de zèle oblige, pour certains, ils anticipent de plusieurs jours et jettent ce qui arrivera à péremption dans quatre ou cinq jours. Vous rendez-vous compte du gâchis ? Et vous rendez-vous compte de la durée de vie d’un produit, entre date de péremption réduite par l’industriel et anticipation de cette date par le distributeur ?

Ces produits qui pourraient nourrir tous ceux qui sont dans le besoin finissent dans des bennes à ordures dans lesquelles la grande distribution verse de l’eau de javel, afin de s’assurer que personne ne viendra récupérer ces produits qui sont encore totalement consommables.

 gaspillage benne

Elle préfère cela plutôt que de donner à des associations qui aident les personnes dans le besoin. Voilà où nous en sommes ! N’est-ce pas dramatique de vivre dans ce genre de société ?

Nous sommes si loin de l’humanité. Ces gens-là n’ont certainement pas connu la guerre. Ce n’est pas la première fois que j’en parle, mais nos grands-parents ont une vision de la vie qui est quand même plus raisonnable que la nôtre, par le seul fait qu’ils ont connu la guerre, les restrictions et de là venait tout naturellement l’entraide. Le gâchis n’existait pas alors. Les poubelles ne débordaient pas comme aujourd’hui de produits encore bons.

Il est temps pour nos industriels qui veulent nous faire croire qu’ils prennent des initiatives dans le développement durable, dans la lutte contre le travail des enfants, dans les causes qui nous tiennent à cœur, de s’engager aussi contre le gaspillage et pour la solidarité avec les plus démunis.

Ils doivent nous montrer qu’ils sont responsables et qu’ils donnent leurs stocks de produits encore consommables aux associations. Et nous pouvons agir, nous consommateurs, en boycottant ceux qui ne se comportent pas correctement.

Ils peuvent aussi revendre les stocks de produits dont ils ne veulent plus à de nouvelles enseignes qui rachètent ceux qui sont sur le point d’arriver à péremption pour les revendre à des prix plus bas.

Une start-up est en passe de mettre en place une application permettant d’acheter à moindre prix des produits sur le point d’être jetés. L’application permettra de repérer notre commerçant du quartier qui aura fait une offre, par exemple, sur les dernières baguettes qui lui restent en stock et dont il souhaite se débarrasser, en les mettant en vente à un prix plus faible : www.optimiam.com

Nous pouvons suggérer à nos commerçants de s’y mettre. Aujourd’hui, la crise est là et le commerçant doit faire avec. Il faut en prendre le positif.

Personnellement, j’ai remarqué que depuis un an ou deux, la boulangère au coin de ma rue qui, avant, était revêche, à peine un bonjour et souvent ni merci ni au revoir, quand la file d’attente s’allongeait sur le trottoir, est passée à de meilleures considérations envers ses clients depuis que la file est moins longue. Eh bien, pouvoir vendre ses dernières brioches pourrait bien l’amener à retrouver un plus large sourire, même si le prix de vente est plus bas.

Qui a dit que la crise, c’est nul ?

Bénédicte

Une réflexion sur “le gâchis / Partie 3

  1. Bravo Bénédicte pour cet article que je vais m’empresser de faire lire à mes grands garçons avec lesquels je me bats quotidiennement concernant les dates de péremption… Bon weekend 🙂 Nathalie

    >

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s