viande, pesticides… ce qu’on nous fait avaler

ce soir, sur arte, il y avait ça :

http://www.arte.tv/guide/fr/050771-000/voyage-au-bout-de-la-viande?autoplay=1

et ça :

http://www.arte.tv/guide/fr/050772-000/pesticide-et-sante-l-equation-sans-solution

Nous le savions depuis le scandale de la viande de cheval dans des lasagnes au bœuf, la viande fait une longue route pour arriver jusqu’à nos assiettes et quand elle croise le chemin de personnes mal intentionnées, alors il arrive le scandale dont nous avons eu vent. Cependant, pour un scandale révélé, combien sont passés au travers des mailles du filet ? Les spécialistes pensent que d’autres scandales sont à venir.

Et comme si cela n’était pas assez, on nous dit aujourd’hui que la plupart des animaux qui produisent des aliments que nous consommons comme le lait ou les œufs sont des animaux qui seraient malades et dopés pour pouvoir augmenter leur capacité de production.

Il s’agit là non seulement de maltraitance animale, mais cela soulève aussi des questions de santé publique. Nos responsables politiques ne peuvent pas ne pas être au courant.

la face cachée de la viande

Et pour nous dégouter totalement, arte nous montre dans le deuxième reportage les effets des pesticides ou autres herbicides sur les populations qui les subissent de très près, aux abords des champs ou directement ceux qui les manipulent et les épandent. On connaissait le problème depuis de nombreuses années, mais pour des raisons inexpliquées (ou au contraire trop claires), cela faisait un bon moment que nous n’entendions plus parler des maladies générées par les pesticides, côtoyés de trop près pendant trop longtemps. Ces populations qui en souffrent le plus sont loin de chez nous et ce ne sont pas des populations qui sont en mesure de lutter contre les industriels qui leur imposent ces expositions aux substances toxiques, car elles risquent leur emploi, celui de leurs voisins, de leurs amis qui travaillent pour les exploitants.

Le reportage d’arte nous rappelle que le projet TAFTA dont nous avons longuement parlé dans de précédents articles, s’il arrive à être mis en place, apportera avec lui les semences OGM de certains industriels, pour des cultures résistantes aux herbicides ce qui entraînera une utilisation accrue de produits toxiques, comme cela se passe notamment en Argentine avec ces mêmes cultures OGM.

pesticide

On pourrait croire que le monde est en train de devenir fou, mais ce ne sont qu’une minorité de tout puissants qui veulent encore plus de puissance et qui tentent de nous imposer cette folie. Mais nous pouvons y résister et nous y résistons déjà, on le voit, puisque se mettent en place les mouvements inverses comme les AMAP, les magasins Bio, les ruches et toutes les autres initiatives qui luttent contre cette absurdité de vouloir utiliser les moyens les plus obscures pour produire toujours plus, alors que nous n’avons pas besoin de toute cette production en excès et qui part pour une grande partie à la poubelle, avant même d’arriver à notre assiette, comme nous l’avons déjà expliqué dans un précédent article.

Aux yeux de ces industriels, ce discours pourrait paraître celui d’un extrêmiste du Bio, d’un illuminé de la nature, mais autant je consomme peu de produits bio transformés (sauf si c’est moi qui transforme !), autant je suis inquiète pour la planète et pour ce que l’on veut nous faire avaler, ce que l’on veut nous infliger sans nous demander notre avis et qui est contre la nature. Soyons tous des citoyens responsables, ne nous laissons pas aveugler, gardons notre liberté de jugement et ayons le courage de manifester notre désaccord, lorsqu’il s’agit de l’intérêt de notre planète et de celui de nos enfants. Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas.

 

 

Bénédicte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s