Pas de lasagnes au cheval à l’AMAP !

L’actualité vient de démontrer les défaillances de l’industrie alimentaire et les problèmes de traçabilité des ingrédients qui composent les plats préparés. Comment le consommateur peut-il savoir ce qu’il mange quand les industriels eux-mêmes ne savent pas ce qu’ils achètent et sont incapables de tracer des ingrédients qui proviennent de pays de l’Est de l’Europe et transitent par d’autres pays et d’autres fournisseurs avant d’arriver jusqu’à leurs usines ?

Etonnant qu’ils ne procèdent même pas à des contrôles analytiques qui leur permettraient au moins de repérer que la viande qu’ils reçoivent n’est pas du boeuf mais du cheval !

Quoi qu’il en soit, cela montre tristement toute la limite de nos circuits de distribution les plus couramment utilisés par les consommateurs et aussi tous les mensonges que l’on fait avaler au consommateur au sens figuré comme au sens propre.

Cela nous permet de réaliser la très grande chance que nous avons à l’AMAP de travailler en direct avec nos producteurs sans aucun intermédiaire. Pas de viande en provenance de pays de l’Est de l’Europe, de Chine ou autre pays lointain ! Pas de viande de cheval vendue pour de la viande de boeuf !

Tout est transparent. Nous savons ce que nous achetons. Nous savons d’où proviennent nos légumes, nos fromages, nos oeufs, notre viande et nous savons que nous n’avons pas fait traverser l’Europe à ce que nous achetons, avec tout ce que cela implique au niveau de la production de CO2.

Ces tristes informations vont-elles permettre de faire comprendre à nos dirigeants qu’il faut favoriser les circuits de distributions locaux ? Aujourd’hui, il s’agit de cheval au lieu de boeuf. Demain, il pourra s’agir de chien venant de Chine au lieu de boeuf. Ou de viande avariée.

A-t-on entendu récemment une crèche de Paris qui se fait livrer par une société de distribution alimentaire et qui a reçu des aliments périmés depuis quelques jours ?

Ce sont des problèmes de sécurité sanitaire. Et, c’est la responsabilité de notre gouvernement de lutter contre ces problèmes.

Notre agriculture est riche de producteurs motivés, qui aiment leurs produits et qui ont envie de les faire découvrir aux consommateurs avides de produits de qualité. Nous en connaissons quelques-uns. Ce sont nos producteurs de l’AMAP : Ludovic Sanglier, La Chèvrerie du Paradis, La Ferme Sainte Beuve… Tant d’autres en France qui gagnent à être connus, passionnés par leurs produits et qui ont tellement à offrir !

Bénédicte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s